Mercredi 28 mai 2014, la chorale Sainte-Cécile de Hochfelden a organisé sa traditionnelle procession à la grotte dédiée à l’Immaculée Conception à Hochfelden pour clore le mois de Marie. Le temps était très favorable et une centaine de personnes s’est déplacée avec la joie de se retrouver entre fidèles et de chanter et prier la Vierge Marie.

La procession a démarré au croisement des rues de Bouxwiller et de Pfaffenhoffen. Après s’être adressée une première fois à Marie par la prière et le chant pour rappeler sa fidélité, sa confiance et sa place dans notre foi, l’assemblée s’est mise en marche dans un esprit de recueillement et en priant des dizaines de chapelet . Une halte devant la croix a permis de confier les peines et les difficultés au Christ par l’intermédiaire de sa Mère. Puis, arrivé à la grotte, les prières pour la paix, pour l’Eglise, pour la famille ont été entrecoupées de chants interprétés par la chorale.

Le père Olivier Miesch a conclu la veillée par une bénédiction, remerciant le Seigneur pour la beauté des lieux, l’exceptionnelle « cathédrale » qui nous a servi de lieu de prière où Marie était vraiment présente avec nous.

Article paru dans les DNA du 01/06/14

La « Montée à la grotte », qui est organisée depuis quelques années par la chorale Sainte-Cécile pour clôturer le mois de mai dédié à la Vierge Marie, était réussie.

Ce mercredi 28 mai, près de 120 personnes munies du programme détaillé distribué avant le départ, se sont ralliées aux choristes pour faire de cette fervente procession une belle veillée mariale en plein air. Les douces températures de la soirée ont certainement contribué à cette nombreuse participation.

Un cadre romantique

Partie de la rue de Bouxwiller, l’assemblée, en alternant prières et chants, s’est engagée sur l’ancienne route d’Alteckendorf puis sur le chemin qui, entre prés et champs, mène vers la grotte. L’enrobé qui vient d’être renouvelé sur tout le tronçon a rendu la promenade très agréable et accessible à tous.

La chorale qui précédait le cortège, s’est fait un plaisir d’agrémenter par des chants polyphoniques l’arrêt à la croix des jeunes puis celui à la grotte où quelques rayons de soleil ont encore réussi à percer les branches drues des arbres. Cette voûte de verdure confère à l’endroit un cadre romantique qui incite au recueillement comme s’il voulait encourager le groupe à prier avec les choristes, à écouter mais aussi à chanter. Après «Toi Notre-Dame, Couronnée d’étoiles, Je vous salue Marie », «Wenn ich ein Glöcklein wär» et quelques autres mélodies en l’honneur de la Vierge Marie, les participants ont assisté à la bénédiction et au mot d’envoi du curé Olivier Miesch qui, dans le calme du soir, a adressé une ultime prière à la Sainte Vierge.

Par petits groupes, les participants se sont lentement dispersés sur le chemin où les conversations animées allaient bon train, faisant la part belle à dame météo très clémente.