Trois semaines après le départ du curé Gérard Rebmeister, la communauté de paroisses des Moulins de la Zorn a eu le bonheur d’accueillir son successeur Olivier Miesch.

L’église Saints Pierre-et-Paul était comble avec les paroissiens venus nombreux du doyenné de Hochfelden, sans oublier ceux de la vallée de Villé qu’Olivier Miesch vient de quitter. Les chorales du secteur, accompagnées par l’organiste Jean-Marc Meyer, ont animé cette émouvante cérémonie d’installation présidée par le nouveau curé et concélébrée par une douzaine de prêtres dont les pères Koch, Assomption et Colbert appelés à assurer tout au long de l’année la continuité des services religieux dans toutes les paroisses.

« Vous ne serez pas seul dans ce grand champ à moissonner »

La présentation et la lecture de la lettre de nomination de Mgr Grallet ont été faites par le curé Christophe Lamm, doyen responsable de zone qui a agrémenté le texte de petites pointes d’humour appréciées par l’assistance comme en témoignent les rires sonores.

Originaire d’Oberhergheim, Haut-Rhin, Olivier est devenu « père » par son ordination en 1998. Après avoir été vicaire à Soultz-sous-Forêts puis curé à Maisonsgoutte où il a pu expérimenter pendant 9 ans la dimension d’une communauté de paroisses de huit villages, il vient prendre ses fonctions de curé à la communauté de paroisses des Moulins de la Zorn et des paroisses de Bossendorf, Minversheim et Ettendorf, ainsi que d’administrateur de la Communauté de paroisses « Au pays du Houblon ». Une passion qui anime sa vie se manifeste par son engagement dans le MRJC.

A l’issue de la messe, les interventions introduites par Sr. Marie-Paule ont permis aux personnalités de souhaiter une cordiale bienvenue à leur nouveau chargé d’âmes. Raymond Kraehn, président du conseil de Fabrique de Hochfelden s’est soulu rassurant : « Olivier, vous ne serez pas seul dans ce grand champ à moissonner, les ouvriers existent, des laïcs sont en route, d’autres sont prêts à leur emboîter le pas ». Quant au pasteur Christian Uhri, il souhaite que l’esprit d’ouverture entre les deux communautés puisse continuer à s’épanouir. « Bienvenue chez nous et que ce chez nous devienne très rapidement votre chez vous pour de belles et longues années. Vous aurez à vos côtés une paroisse vivante pour accueillir, écouter, transmettre, partager », souligne le maire Georges Pfister.

« Une histoire qui se poursuit »

« Hier ce n’était pas la fin du monde, aujourd’hui ce n’est pas le début d’un nouveau monde, c’est une histoire qui se poursuit, pour vous comme pour moi. Une histoire qui ne dépend que de nous et de notre manière de continuer à l’écrire », furent les paroles adressées par Olivier Miesch à l’assemblée.

C’est au complexe sportif que se sont rendus pour le verre de l’amitié tous ceux qui ont voulu souhaiter de façon plus personnelle la bienvenue au curé lui permettant de faire aisément connaissance avec la population venue nombreuse.

                                                 
 

Article publié dans les DNA le 19/09/13