Fête de la Pentecôte

                                                                                              14 mai 2020

Bonjour à tous !

Nous ne savons pas encore quand nous pourrons célébrer à nouveau dans nos églises, mais nous semblons nous approcher de ce moment à la fois attendu, à la fois un peu redouté !

Les Conseils de Fabrique sont entrain de réfléchir à la manière de mettre en œuvre les consignes sanitaires pour chacune de nos églises, ce n’est pas simple, mais nous y arriverons, dans la plupart de nos églises.

En attendant, nous sommes invités par l’Archevêque, dans un plan de déconfinement spirituel, entre l’Ascension et la Pentecôte, à une neuvaine de prière à l’Esprit Saint.

Il est sans doute vain d’espérer retrouver la vie d’avant, au moins pas avant longtemps, et donc vain de penser que les dernières semaines n’auront été qu’une parenthèse dans une vie qui désormais reprendrait nonchalamment son cours. Comme si rien n’avait été.

Le confinement lié à la pandémie du COVID-19, malgré son cortège d’initiatives et de générosités, laisse un corps ecclésial ankylosé. Il s’agit donc d’entrer désormais dans un plan de déconfinement spirituel qui permettra au corps, contraint dans ses mouvements, sa souplesse et sa vitalité, de se dégourdir et de retrouver une masse musculaire. Cette opération de « rééducation », seule l’Esprit-Saint peut la conduire la garantir pour que le Corps du Christ que nous formons (re)trouve une ardeur missionnaire. A l’instar des Apôtres, confinés dans la peur de cénacle, mais débordants d’une énergie dont la source est divine, il nous faut sortir et rebâtir.

Toute rééducation, au sens médical, exige une volonté sans faille et une méthode éprouvée. Il en va de même lorsqu’il s’agit de se rendre perméable à l’action et à l’initiative de l’Esprit qui ne cesse de faire toutes choses nouvelles, qui « poursuit son œuvre dans le monde et achève toute sanctification » (prière eucharistique IV).

Ainsi, nous pouvons proposer de mettre à profit la neuvaine qui va de l’Ascension à la Pentecôte et de nous associer spirituellement aux apôtres et à la Vierge Marie, encore confinés, mais surtout en attente de l’Esprit promis.

 

Plusieurs propositions pourraient être faites :

 

  • « Le Cénacle de Jérusalem», situé au sommet du Mont Sion, est l'endroit où auraient eu lieu la Cène, la Pentecôte et d'autres événements importants des premiers temps de l'Église. Le lieu donc où ils ont attendu la venue de l’Esprit Saint.

Nous sommes invités, entre Ascension et Pentecôte à créer des « cénacles » de chrétiens, de tous âges, réunissant quotidiennement quelques personnes (pas plus de 10) , à domicile, à l’extérieur (selon la météo) à l’église, dans une chapelle ou une salle paroissiale, ou même par Skype ou Zoom, pour un court temps de prière et de louange afin d’appeler l’Esprit-Saint (une quinzaine de minutes maximum, en respectant les gestes barrières, masque, distanciation physique).

L’objectif serait de dépasser ici la seule cellule familiale pour s’ouvrir à nouveau l’Eglise, comme communauté appelée et convoquée par le Seigneur.

A vous de créer ce petit groupe, fixer le lieu, l’heure, les modalités.

Pour le contenu, une proposition de prière sera faite que vous pourrez utiliser ou adapter.

Merci de vous signaler auprès de moi, pour que je puisse relayer les initiatives !

  • En ce mois de mai, mois de Marie, qui était au cénacle avec les Apôtres, cela pourrait aussi être de prier le chapelet, seul ou à plusieurs (là encore dans le respect des règles et des « gestes-barrière »), prier au moins une dizaine du chapelet et l’antique prière mariale (qui remonte au IIIe siècle) :

Sous l'abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu. Ne méprise pas nos prières quand nous sommes dans l'épreuve, mais de tous les dangers délivre-nous toujours, Vierge glorieuse et bénie.

Nous continuons à former une Communauté de croyants, reliés les uns aux autres par la force de la prière qui passe par le canal sûr de l’Esprit Saint, le seul vrai « déconfineur » ! Préparons-nous à accueillir cet Esprit et à nous laisser embraser par lui !

                                               Olivier MIESCH, votre Curé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.