Message pour le 3ème dimanche de Carême

  • Post last modified:7 mars 2021

Ce dimanche, nous entendons l’épisode des vendeurs chassés du temple par Jésus. S’il entre dans une si grande colère ce n’est pas pour protéger uniquement un édifice de pierre, mais pour dire que tout ce qui fait du mal à l’homme fait du mal à Dieu, tout ce qui va contre le respect de la dignité humaine doit nous toucher, nous interpeller, nous indigner et nécessite que nous nous engagions avec courage, passion, avec colère même s’il faut, sainte colère !

C’est ce que le Pape proclame à temps et à contre-temps lors de son pèlerinage de la paix en Irak ! L’homme est le vrai chef d’œuvre de Dieu, un chef d’œuvre en péril, qu’il faut défendre à tout prix ! L’homme est le vrai tabernacle, le vrai lieu de la présence de Dieu ! Au-delà de ses limites, de ses fragilités, de ses faiblesses, de ses apparentes imperfections : il mérite un infini respect !

Dieu nous respecte infiniment dans ce que nous sommes, dans ce que nous pouvons devenir ! Alors, tout particulièrement celles et ceux qui traversent les difficultés de la vie, dites-vous qu’il est là, tout près de vous, en vous, pour vous donner sa force qui permet de tout dépasser, tout affronter, tout assumer !

Il faudra bien passer par le Vendredi Saint pour arriver à Pâques et la Résurrection, mais après le Vendredi Saint il y a Pâques, après la pluie le beau temps, rappelez-vous l’arc en ciel qui lui permet de descendre vers nous, qui nous permet de monter vers lui !

Faisons de notre vie, quoi qu’il arrive non pas une lente et progressive descente, mais une lente et progressive montée, jusqu’à son sommet.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.