Prier avec la lumière de Bethléem

Ce jeudi soir, nous venons de vivre une belle veillée oecuménique avec la lumière de Bethléem. Si vous souhaitez prendre un moment personnel de prière en ce temps de l’Avent, voici, ci-dessous, cette célébration.

Célébration œcuménique avec la LUMIERE DE BETHLEEM

Hochfelden, jeudi 14 décembre 2023

« ÉCOUTE, ÉCOUTE…

ON NOUS APPELLE

À ÊTRE ARTISANS DE PAIX »

MOT D’ACCUEIL : La Lumière de la Paix de Bethléem est un événement scout chrétien qui se déroule chaque année pendant la période de l’Avent. Allumée dans la grotte de la nativité à Bethléem, la lumière est rapportée en Autriche, puis transmise de main en main partout en Europe. Elle constitue un symbole de paix, à diffuser autour de soi. Cette année encore, partageons la Lumière de la Paix de Bethléem avec celles et ceux qui en ont besoin et avec qui nous voulons célébrer la période du temps de l’Avent et de Noël, pour qu’une aube nouvelle se lève au ciel de chacune de nos vies !

CHANT DE RASSEMBLEMENT

  1. Aube nouvelle dans notre nuit, pour sauver son peuple Dieu va venir. Joie pour les pauvres, fête aujourd’hui !

Il faut préparer la route au Seigneur (bis)

  1. Bonne nouvelle, cris et chansons, pour sauver son peuple Dieu va venir. Voix qui s’élève dans nos déserts.
  2. Terre nouvelle, monde nouveau, pour sauver son peuple Dieu va venir. Paix sur la terre, ciel parmi nous.

TEMPS DE L’OBSCURITÉ : Dans cette nuit où nous accueillons la lumière, signe de paix, il est important de prendre conscience de tout ce qui est obscurité dans nos vies. Et comment ne pas penser aux obscurités du monde : guerres, conflits, misère, solitude, rancunes. Faisons-le avec la prière de François d’Assise.

Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre, à être aimé qu’à aimer.

Car c’est en se donnant qu’on reçoit, c’est en s’oubliant qu’on se retrouve,
c’est en pardonnant qu’on est pardonné,

c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »

Prière : Dieu, bénis-nous et garde-nous lorsque nous nous mettons en route pour suivre ta lumière. Dieu, laisse rayonner sur nous ton visage afin que nous resplendissions pour d’autres. Dieu, tourne ton visage vers nous et regarde nous lorsque nous sommes en chemin vers toi, en chemin pour la vie. Ainsi, que Dieu qui est Père, Fils et Saint-Esprit nous bénisse et nous donne sa paix. AMEN.

Chant

  1. Dans la nuit se lèvera une lumière, l´espérance habite la terre :

La terre où germera le salut de Dieu !
Dans la nuit se lèvera une lumière, notre Dieu réveille son peuple.
Peuple de frères, peuple du partage, porte l´Evangile et la paix de Dieu. Peuple de frères, peuple du partage, porte l´Evangile et la paix de Dieu.
2. L´amitié désarmera toutes nos guerres, l´espérance habite la terre :
La terre où germera le salut de Dieu !
L´amitié désarmera toutes nos guerres,

notre Dieu pardonne à son peuple.
3. La tendresse fleurira sur nos frontières, l´espérance habite la terre :
La terre où germera le salut de Dieu !
La tendresse fleurira sur nos frontières,

notre Dieu se donne à son peuple.

Prière

Seigneur… J’écoute, j’écoute… J’accueille ta parole.

Écoute, écoute… ce silence que je fais dans mon coeur. Les bruits de mon esprit se calment, mes sens sont à l’affût, la petite voix dans ma tête se tait, et mon âme est en paix. Mon cœur est enfin prêt, et je t’écoute !

Merci pour ta présence. Tu m’appelles à aller vers les autres, et dans cette prière, je veux te remettre ceux qui ont tout ou n’ont rien, celles qui ont faim ou soif, les isolés, les enfermées, les malades, les vulnérables.

Alors je te prie, car tu soutiens les personnes qui aident, et celles qui ont besoin d’aide. Tu appelles tout le monde, et tu donnes ta force aux plus faibles comme aux plus capables, nous pouvons te servir, nous pouvons être artisans de paix. Donne-moi l’impatience d’agir !

Merci car tu me donnes la force d’aller à leur rencontre, et c’est là que je sens ta présence. Ce qu’on fait aux plus petits, c’est à Toi qu’on le fait Seigneur.

Donne-moi aussi la patience d’écouter ton appel ! Merci de me laisser le temps. J’ai tellement envie de bien faire que j’oublie parfois de m’arrêter, de respirer, d’accueillir les occasions que tu mets sur mon chemin.

Permets-moi d’accueillir la paix, ta paix ; non pas pour la garder pour moi, mais pour l’offrir à celles et ceux que tu mets sur mon chemin.

Amen

Alléluia

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (25, 31-46)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des boucs : il placera les brebis à sa droite, et les boucs à gauche. Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : ‘Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !’ Alors les justes lui répondront : ‘Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu…? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?’ Et le Roi leur répondra : ‘Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.’

Refrain : UBI CARITAS ET AMOR, UBI CARITAS, DEUS IBI EST !

LE TEXTE D’ACCOMPAGNEMENT

Ecoute, écoute… Écouter… être à l’écoute… On nous demande d’écouter, mais qu’est-ce que ça veut dire ? Tendre l’oreille à un bruit, à un son, à de la musique, les entendre volontairement ou bien encore accueillir la parole de l’autre ?

Mais écouter quoi ? Les réseaux sociaux, son smartphone, ses professeurs, ses responsables, ses problèmes, le bruit permanent des grandes villes ou bien le silence assourdissant des campagnes ? Au milieu de tout ce bruit, il y a une petite voix qui t’appelle à faire la paix. Écoute… Écoute bien… et garde patience, cette lumière arrive à Noël et t’appelle !

Et quand écouter ? Demain, la semaine prochaine, dans 10 ans ? Cet appel est permanent : il y a toujours des personnes qui ont faim, qui ont soif, qui ont besoin d’aide. De la même manière, cet appel, il murmure toujours dans nos oreilles, à nous de l’écouter.

On nous appelle… Ce texte est issu de l’évangile selon Matthieu. Dans ce chapitre, Jésus nous parle de trois choses : des femmes qui attendent leurs noces, des serviteurs qui attendent le retour du maître, et enfin du retour de Jésus.Dans ces trois textes, il y a non seulement l’attente, mais aussi un appel. Bien sûr, quand on pense à la paix, on l’oppose à la guerre, c’est normal. Mais ici, Jésus nous dit que pour préparer la paix, il faut faire la paix et la faire fructifier.

Et ça tombe bien ! Pour apporter la paix au monde, il ne cherche pas des spécialistes. Il cherche des gens simples et de bonne volonté. Il ne cherche pas les plus robustes mais il va chercher les plus faibles. Les premiers seront les derniers et les dernières seront les premières.

Être artisans de paix… Cet appel ne mentionne pas la paix, et pourtant, elle irrigue toute cette parole. La paix, c’est justement un cadeau de douceur pour les plus vulnérables, qui n’ont pas le luxe de la tranquillité. Cette paix, c’est aussi le cadeau de l’apaisement.

Cet apaisement peut se donner à tout le monde, parce que tout le monde en a besoin : ceux qui ont faim, celles qui ont soif, qui sont sans vêtements et sans protection.

Cet appel n’est pas un enseignement abstrait, c’est un projet concret et juste : donner à manger, à boire, habiller, rencontrer, visiter… Et encore, la liste ne s’arrête pas là, elle aurait sûrement pu continuer encore longtemps. Jésus nous donne plein de pistes d’action pour vivre la paix à notre niveau : apporter la douceur, s’opposer à l’exclusion ou la discrimination, vivre la justice dans le quotidien, être une source et un signe de réconfort et de joie.

Cet appel propose d’agir autour de soi, avec les pauvres, les malades, les enfants, à l’écart, ou en prison. Si on nous appelle à être artisans de paix, c’est que la paix est bien un artisanat, quelque chose qui se construit lentement, avec patience, avec écoute.

Cette parole de paix a plus de 2000 ans, mais elle est toujours d’actualité. Aujourd’hui encore, des personnes sont vulnérables, en attente d’un asile ou d’une aide. Et tout le message de Jésus, c’est justement de les aimer comme soi-même, comme nos Prochains. Parce que dans nos actions envers notre Prochain, on peut vivre la relation à Dieu. Jésus dit justement : ce que l’on fait au plus petit, c’est à lui qu’on le fait !

Ecoute, écoute… on nous appelle à être artisans de paix.

Chant et arrivée de la lumière

  1. Ils ont marché au pas des siècles vers un pays de joie.

Ils ont marché vers la lumière pour habiter la joie.

Ecoute, écoute, surtout ne fais pas de bruit,

On marche sur la route, on marche dans la nuit.

Ecoute, écoute, les pas du Seigneur vers toi,

Il marche sur ta route, il marche près de toi.

  1. Ils ont laissé leurs cris de guerre pour des chansons de paix.

Ils ont laissé leur bout de terre pour habiter la paix.

  1. Ils sont venus les mains ouvertes pour accueillir l’amour.

Ils sont venus chercher des frères pour habiter l’amour.

DISTRIBUTION DE LA LUMIÈRE

La lumière est là ! Puisse-t-elle ne pas rester extérieure à nos vies, puisse-t-elle briller en nous pour briller à travers nous, puissions-nous devenir tous des porteurs de lumière, des artisans de paix.

Chant pendant la distribution de la lumière : Dans nos obscurités, allume le feu qui ne s’éteint jamais, qui ne s’éteint jamais !

Prière œcuménique pour la paix

Prince et Seigneur de la vie, baptise-nous avec ta paix.

Nous avons besoin de paix, en Terre Sainte, en Ukraine, au Haut-Karabagh et dans beaucoup d’autres régions de notre monde.

Contre nos peurs, nous louons la puissance de Dieu. Contre la complaisance et la haine, nous louons l’amour du Christ. Contre l’absurdité et la violence, nous louons la puissance transformatrice de l‘Esprit.

Nous nous rappelons nos sœurs et nos frères que la violence a poussé au départ, qui cherche le calme et la paix dans les basses terres marécageuses et inondées de leur patrie et dans les camps de réfugiés de leurs pays voisins ; Qui ne savent plus que faire, parce que douleur et larmes sont devenues leur pain quotidien. A ceux, qui exerce la violence injuste, donne la reconnaissance, qu’une bonne vie est une vie en commun.

Dieu, fais de nous des porteurs de la paix et non pas des promoteurs de la guerre. Fais de nous des artisans de la réconciliation et non pas des contributeurs aux divisions entre gens, groupes et nations. Renouvelle nos cœurs et nos mains par ton amour et ta miséricorde. Aide-nous à non seulement parler de la paix, mais de travailler pour la paix de toutes nos forces.

Dieu, rétablis la paix dans nos familles, nos églises et notre monde. Fais de nous des instruments de ta paix, n’importe où nous sommes et quoique nous fassions.

Amen.

Prière du Notre Père

Bénédiction

Que Dieu nous bénisse par sa venue et sa présence.

Que Dieu nous bénisse à travers les personnes et les signes de sa proximité.

Que Dieu nous bénisse par la paix dans nos coeurs et entre nous.

Ainsi, Dieu, notre Père, notre Fils et notre Saint-Esprit, nous bénit. Amen.

CHANT FINAL

Quand s’éveilleront nos cœurs à la voix du Dieu vivant,

Nous retrouverons la source du bonheur.

Quand se lèveront nos mains pour chanter le Dieu vivant,

Nous retrouverons l’espoir des lendemains.

  1. Il saura briser nos armes, il saura changer nos cœurs.

Il viendra sécher nos larmes, il viendra chasser nos peurs.

  1. Plus de nuit sur notre terre, il sera notre flambeau.

Plus de haine ni de guerre, il nous ouvre un ciel nouveau.

  1. Il habite avec les hommes, le vieux monde peut mourir.

Il annonce son Royaume, il nous ouvre l’avenir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.